Qu’est-ce que le sommeil idéal ?

Qu'est-ce que le sommeil idéal

Nous connaissons tous l’importance d’un sommeil de qualité. Après tout, un sommeil adéquat contribue à améliorer notre mémoire, notre humeur et notre créativité, tout en permettant à notre esprit et à notre corps d’être rechargés pour la journée à venir. Malheureusement, beaucoup d’entre nous ne parviennent pas à adopter un rythme de sommeil sain pour une multitude de raisons différentes. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’importance du sommeil, à la quantité de sommeil que vous devriez avoir chaque nuit et aux moyens de lutter contre les troubles du sommeil les plus courants.

Le sommeil expliqué de manière simplifiée

Le sommeil est un processus complexe qui implique et peut affecter notre corps tout entier. Lorsque nous nous endormons, nous passons par différents stades de sommeil, du sommeil léger au sommeil profond, en passant par le sommeil paradoxal (mouvements oculaires rapides). De nombreux processus biologiques se produisent également pendant le sommeil : votre cerveau stocke de nouvelles informations et se débarrasse des déchets toxiques, tandis que vos cellules nerveuses communiquent et se réorganisent pour assurer le bon fonctionnement du cerveau. C’est également pendant le sommeil que votre corps reconstitue son énergie, répare ses cellules, ses hormones et ses protéines.

Lorsque vous ne disposez pas d’un nombre suffisant d’heures de sommeil chaque nuit, votre corps n’est pas en mesure de passer avec succès par toutes ces étapes du sommeil afin de restaurer de manière adéquate les fonctions de votre corps et de votre esprit. Résultat ? Vous avez du mal à vous réveiller et vous vous sentez léthargique, voire déprimé, le lendemain.

De combien de sommeil ai-je besoin ?

L’adulte moyen a besoin de 7 à 9 heures de sommeil de qualité chaque nuit. Avec l’âge, ce chiffre diminue légèrement, mais on peut dire qu’une bonne nuit de sommeil comprend au moins 7 heures de sommeil. Bien entendu, ces chiffres ne sont que des lignes directrices, car les besoins en sommeil de chaque personne varient en fonction de facteurs tels que la génétique, l’emploi du temps quotidien et le niveau d’activité. En fonction de votre situation personnelle, il se peut que vous ayez besoin de plus de sommeil que ce que suggèrent les lignes directrices ou, au contraire, que vous vous épanouissiez avec moins.

Puis-je dormir trop longtemps ?

Une question fréquente que l’on nous pose est de savoir s’il existe une chose telle que “dormir trop” ou “dormir trop longtemps est mauvais”. Selon plusieurs études menées au cours des dernières décennies, le fait de trop dormir peut augmenter les risques de diabète, de maladies cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et de troubles de l’humeur tels que l’anxiété. De plus, lorsque vous dormez trop, vous perturbez le rythme circadien naturel de votre corps, ce qui peut ironiquement vous amener à vous sentir fatigué tout au long de la journée. Tout ce qui dépasse 9 à 10 heures par nuit est considéré comme un excès de sommeil, et si vous êtes confronté à ce problème, nous vous recommandons vivement de consulter votre médecin généraliste local.
Facteurs pouvant vous empêcher de dormir la nuit

Si vous avez du mal à vous endormir, à rester endormi ou à vous réveiller frais et dispos, il existe un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour vous assurer de minimiser les troubles du sommeil :

Mauvais matelas et/ou oreiller

Vous passez en moyenne 8 heures sur votre matelas et votre oreiller chaque nuit, ce qui équivaut à plus de 33 % de votre vie entière. De plus, les allergènes tels que les acariens présents sur la vieille literie peuvent même provoquer des écoulements nasaux, des démangeaisons, des larmoiements et de la toux qui interrompent votre sommeil. En gardant cela à l’esprit, vous pouvez imaginer à quel point il est important de s’assurer que vous disposez d’un matelas et d’un oreiller de haute qualité qui conviennent le mieux à votre morphologie.

Stimulants

Les stimulants tels que la nicotine, le café, le thé et autres boissons caféinées sont connus pour nous tenir éveillés. Si vous ne pouvez pas vous passer d’une tasse de café, nous vous recommandons vivement de prendre votre dernière tasse en début d’après-midi. En règle générale, la consommation de stimulants doit cesser au moins 6 heures avant le coucher, alors assurez-vous de surveiller ce que vous buvez tout au long de la journée pour une meilleure nuit de sommeil.

Technologie

Enfin, l’un des obstacles les plus courants au sommeil est la technologie. Qu’il s’agisse de votre télévision, de votre ordinateur ou de votre smartphone, la lumière bleue émise par tous ces appareils supprime la libération de mélatonine par le corps, une hormone responsable de la somnolence. Si vous avez du mal à trouver le sommeil, nous vous encourageons vivement à vous abstenir d’utiliser la technologie au moins une heure avant votre coucher. N’oubliez pas non plus de mettre vos notifications en veilleuse afin qu’elles ne vous réveillent pas accidentellement au milieu de la nuit !

Réflexions finales

Nous espérons que cet article vous a donné un aperçu de l’importance de maintenir un cycle de sommeil sain. Supposons que vous ayez toujours du mal à vous coucher, même après avoir modifié vos habitudes et votre routine. Dans ce cas, nous vous recommandons vivement de consulter votre médecin afin d’éliminer les causes possibles, comme les troubles du sommeil.