Venise hors saison * 01 : premier jour










Il y a presque un mois de ça, nous y étions. Comme vous le savez sûrement si vous me suivez sur Instagram, l’amoureux et moi avons passé quelques jours à Venise pendant les vacances de Noël. J’aime bien voyager hors saison car cela permet de mieux découvrir les richesses que les destinations ont à offrir. C’est plus calme, plus authentique.

J’y étais déjà allée étant plus jeune, mais je n’avais très certainement pas l’âge d’apprécier ce voyage à sa juste valeur. Cette fois-ci, c’était différent. J’ai eu l’impression de découvrir Venise pour la première fois, accompagnée de l’Homme, qui ne connaissait cet endroit que de nom. Nous avons donc pleinement profité de tout premier « vrai » voyage en amoureux.

En tant que bonne petite touriste appliquée, j’ai dégainé l’appareil photo et j’ai mitraillé la jolie Cité des Doges comme il se doit. J’ai mis pas mal de temps pour trier toutes ces photos, voulant résumer au maximum sans manquer le meilleur. Malgré ce tri conséquent, il en reste beaucoup c’est pourquoi j’ai décidé de raconter notre périple en trois volets.

J’ai choisi de vous montrer la Venise disparue, son autre visage, celui qu’on voit peu. Son côté simple et discret effacé par des monuments de renommée mondiale : les petites rues et les détails qui peuvent sembler insignifiants alors qu'ils font tout le charme de la Sérénissime.

Maintenant, place à l’itinéraire de notre premier jour :

- San Polo
- San Marco
- Lido
- Dorsoduro








Historique : 
San Polo est le plus petit des sestieres (pour ceux qui ne le savaient pas encore, les sestieres [en italien : sestiere au singulier, sestieri au pluriel] sont les six quartiers du centre historique de Venise). San Polo est situé sur la rive droite du Grand Canal. À l’origine, San Polo et Santa Croce ne formaient qu’un seul et même quartier : Luprio, où se trouvaient les marais salants de Venise. La liaison du quartier de San Polo au quartier de San Marco (centre politique de la ville) est assurée par le fameux pont du Rialto. 



À voir sur San Polo : 


• L’église Santa Maria Gloriosa dei Frari 
• La pescheria (le marché aux poissons) 
• L’église Saint Jacques du Rialto 
• L’église et école San Rocco 
• Le Campo San Polo et le palais Soranzo 



Notre ressenti :
Nous avons trouvé ce quartier très mignon. C’est le premier que nous avons visité car il était tout près de l’endroit où le bus nous a laissés. Il y avait vraiment peu de monde, nous avons pu visiter les ruelles pleines de charme. Nous nous sommes même un peu perdus l’espace d’un instant, c’était la première fois que nous nous enfoncions dans Venise et même si nous avons vite pris l’habitude, il faut avouer que la carte nous a été bien utile ;-)























Historique : 
San Marco est considéré comme étant le cœur de Venise, il est aussi le centre politique et judiaire. San Marco est bordé par le Grand Canal (le quartier est situé sur la rive gauche) et par le bassin de Saint-Marc. Le quartier tient son nom de Saint Marc, dont la dépouille est installée dans la basilique. Le principal monument de ce sestiere est le Palais des Doges (palais vénitien de style gothique et Renaissance, ce monument fut la résidence officielle du Doge de la République de Venise) ainsi que l’ensemble monumental de la place Saint-Marc principalement formé par la tour de l’Horloge et le campanile. 



À voir sur San Marco : 


• Le Palais des Doges 
• La place Saint-Marc 
• La basilique Saint-Marc 
• La Tour de l’Horloge 
• Le campanile 
• Le palais Contarini-Fasan 
• La Fenice 
• Le Plazzo Loredan 
• L’escalier du Bovolo 



Notre ressenti :

On ne s’est pas éternisés dans ce quartier. Nous sommes allés directement sur la Place Saint-Marc, nous avons tourné un petit peu, admiré l’architecture si particulière… C’était très beau mais on sentait vraiment à quel point le quartier est touristique. C’est un peu les Champs Elysées de Venise… Les boutiques hors de prix, les cafés-terrasse à 12€ le capuccino (bon, ok, j’exagère peut-être un peu, mais pas tant que ça…) etc. Malgré tout, je pense que n’est qu’une partie de ce grand quartier et qu’il y a aussi des endroits plus simples, mais nous n’avons pas cherché plus loin, il nous restait tellement de choses à voir que nous avons préféré continuer.


















Kézako ? 
Le vaporetto, c’est un peu comme le métro ou les bus chez nous. C’est le transport en commun par excellence à Venise. Nous avons été étonnés de voir à quel point tout était remplacé par les bateaux. Les bus, les taxis, les ambulances, la poste… On a même vu un bateau TNT !
Pour en revenir au vaporetto, c’est le moyen le plus sur de se rendre d’un point A à un point B relativement vite, sans payer trop cher. C’est comme pour les transports en commun chez nous, il est possible d’acheter une carte, même pour les touristes. C’est donc très rentable et surtout, très pratique… Lorsqu’on est à bord d’un vaporetto, on visite Venise d’une autre manière encore. On s’éloigne de la terre ferme et on redécouvre tout sous un angle différent, depuis le Grand Canal. C’est tellement beau qu’on en oublie même le froid. C’est le tour en gondole des fauchés.












Historique : 
Le Lido de Venise est un cordon littoral d’environ 12 kilomètres qui s’étend entre la lagune de Venise et la mer Adriatique. C’est une des rares villes de la lagune où les routes sont praticables (je ne me souviens pas avoir croisé de voiture, en tout cas une chose est sûre : il y avait des bus !). On peut y découvrir le Casino et le Palais du Cinéma, mais le Lido est surtout connu pour ses plages de sable fin et doré (même si à l’époque où nous y sommes allés, on ne risquait pas d’aller se baigner). Côté sportif, le Lido est bien équipé : terrain de rugby, patinoire (où se déroulent des concours internationaux, terrain de golf, piscine olympique… De quoi se refaire une santé ! 

À voir au Lido : 

• Les plages 
• Le Casino 
• Le Palais du Cinéma 
• Le cimetière israélite 
• Les hôtels de luxe et les jolies villas 

Notre ressenti :
En partant de San Marco, nous avons repris le vaporetto en direction du Lido. On a trouvé que cet endroit était beaucoup plus moderne que Venise même. Premier changement : il y avait des routes ! Encore une fois, on ne s’y est pas éternisés. Nous avons baladé un peu dans les rues dans particulièrement visiter, nous avons mangé une pizza dé-li-cieuse et puis, une fois le ventre plein nous avons repris le vaporetto en direction d’un autre quartier.

















Historique :
Dorsoduro est le sestier le plus au sud de Venise. Son nom proviendrait de la nature du terrain, plus ferme que les terres marécageuses environnantes. Il englobe les îles situées de l'autre côté du canal de la Giudecca, à l'exception de l'île de San Giorgio Maggiore qui appartient au sestiere de San Marco. La liaison directe piétonne du sestier de Dorsoduro avec le centre de la ville est assurée par le Pont de l'Académie.



À voir sur Dorsoduro :


· La Punta della Dogana
· La fondation Peggy Guggenheim
· Les Zattere
· Le palais Salviati et ses fresques
· Le square de San Trovas
· Le Palazzetto Stern
· Les galeries dell'Accademia



Notre ressenti :

C’était très joli. Nous avons eu l’impression que c’était l’un des quartiers les plus marqués par l’art, probablement du aux galeries et fondations… Nous avons visité les galeries dell’Accademia, c’était super intéressant même si on ne comprend pas grand-chose à l’art, on a su regarder et apprécier. Mon appareil photo est tombé en rade de batterie (cris, pleurs, nerfs à vif = moment maudit) alors je n’ai malheureusement rien – du moins pas grand-chose – à vous montrer… De toute façon il commençait à se faire tard et la nuit commençait déjà à tomber, on n’y voyait plus grand-chose. Ca a été la dernière visite de la journée…








À bientôt pour la seconde partie ! Stay tuned ♥

6 commentaires

  1. j'aime tellement cette ville <3 <3

    Je veux y retourner encore & encore, j'ai pu la voir en été, pendant le carnaval, j'ai bien envie de la voir avec les décorations de Noël, pourquoi pas l'année prochaine <3

    RépondreSupprimer
  2. A la vue de tes photos, j'y retournerais bien volontiers, avec mon homme...

    RépondreSupprimer
  3. C'est très beau!

    bises

    crée ta vie

    RépondreSupprimer
  4. Tes photos sont sublimes !
    moi j'ai préféré Rome à Venise, même si je ne pense pas qu'on puisse les comparer, mais lors de notre voyage nous avions fait ces deux villes, et Venise m'avait décue...Mais c'est vrai quand voyant tes photos, j'ai envie d'y retourner !

    RépondreSupprimer
  5. De magnifiques photos. Venise, une ville sublime, magique ou j'ai tellement de souvenirs... Merci pour ce petit voyage, j'ai hâte de voir la suite. Des bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  6. J'adore les photos! Surtout celle du petit avec les pigeons :)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots ❤